football 1_FreeImages

 Incroyable FC Sion! Alors que la tâche s’annonçait ardue face au FC Bâle, les Sédunois dominent le champion suisse 3-0 au cours d’un match à sens unique.

 

La feuille de match réservait déjà trois surprises, avec la titularisation d’Assifuah alors que l’on attendait Follonnier, Zverotic pour Rüfli et Vailati dans les cages bâloises à la place de Vaclik. Les Bâlois doivent jouer sans Breel Embolo, suspendu.

 

Le match démarre tout de suite avec un rythme très élevé. Sion tente de poser le ballon, et presse très haut lorsqu’il ne l’a pas. A la 4e minute déjà, Assifuah fait trembler les filets mais le but est annulé pour hors-jeu. Les Valaisans font preuve d’une belle envie, et on retrouve même Ziegler, pourtant défenseur central, servir Konaté de la ligne des seize mètres bâlois. Les occasions s’enchaînent pour le FC Sion, et Vailati conserve son équipe dans le match. Bâle se manifeste pour la première fois à la 13e minute, mais Lacroix, exemplaire tout au long du match, obtient le cinq mètres devant Streller. L’ouverture du score survient à la 18e. Suite à un très bon pressing de Zverotic, Carlitos peut servir magistralement Konaté, qui part seul au but et fixe Vailati. Le gardien rhénan sauve son équipe en allant chercher le ballon dans la lucarne sur corner à la 22e. Le gardien adverse, Vanins, fait lui aussi le travail deux minutes plus tard dans sa surface. Sur le contre, Traoré sèche Assifuah dans les seize mètres, M. Hänni ne bronche pas. Bâle rentre alors dans son match et commence à se créer des occasions. A la 44e minute, le mur sédunois repousse un coup-franc bâlois de la main dans la surface de réparation… C’est 1-1 pour les pénalties oubliés. La plus grosse occasion bâloise de la première mi-temps est pour Gashi dans les arrêts de jeu. Sur un très bon centre de Calla, le meilleur buteur du championnat est juste trop court pour pousser le ballon au fond.

 

La deuxième période commence avec du retard, les supporters valaisans faisant exploser pétards et fumigènes. Didier Tholot les calme lui-même, et, suite à l’incident, M. Hänni menace d’arrêter le match à la prochaine escarmouche. Sion reprend ensuite sur les mêmes bases qu’en première mi-temps, et cela porte ses fruits: Carlitos sert Fernandes qui part entre Schär et Suchy, le cousin de Gelson Fernandes se présente seul face à Vailati et place le ballon dans le petit filet opposé. On joue alors la 50e minute. Les Rhénans posent ensuite le jeu sans pour autant inquiéter (ni même approcher!) Vanins. Puis, Sion fait tourner à son tour. A la 60e, Zverotic dépose le ballon sur la tête de Carlitos qui marque le 3-0. Bâle ne baisse cependant pas les bras et se crée plusieurs occasions, sans réussir à les concrétiser (notamment Streller et Frei). Cependant, Sion reste dangereux et met Vailati à rude épreuve. Les Sédunois se contentent de gérer le match, laissant le ballon à Bâle, qui se créera la dernière grosse occasion du match à la 82e sur corner, mais Kouassi sauve sur la ligne.

 

Le FC Sion mérite amplement de gagner. Les Sédunois ont témoigné d’une envie à toute épreuve, gagnant la majorité des duels. Ils continuent donc leur incroyable record de treize titres en treize finales, et, par la même occasion, s’octroyent une place en phase de poule de l’Europa League.

 

Je terminerai en rendant hommage à Marco Streller, qui jouait le dernier match de sa carrière. Ce n’était malheureusement pas le jour du FC Bâle. L’esprit valaisan était trop fort même pour eux.

 

 

FC Bâle – FC Sion 0-3

Parc Saint-Jacques

Arbitre: M. Hänni

Buts: 18e Konaté, 50e Fernandes, 60e Carlitos

Cartons jaunes: 46e Gashi, 64e Frei, 70e Zverotic

Composition du FC Sion: Vanins, Zverotic, Lacroix, Ziegler, Pa Modou, Carlitos, Salatic, Kouassi, Fernandes (72e Perrier), Assifuah (75e Follonnier), Konaté (85e Christofi)

Composition du FC Bâle: Vailati, Xhaka (74e Delgado), Schär, Suchy, Traoré, Gashi, Elneny, Zuffi, Frei, Calla (53e Hamoudi), Streller (74e Ajeti)

 

 

Jérémie