sxc.hu

Attendre

c’est mener un bras de fer

entre le doute et l’espérance

c’est l’espace laissé à la divagation

c’est tout envisager

jusqu’à l’inimaginable

 

Attendre Noël

c’est attendre un enfant

qui prête son visage à nos fragilités

c’est attendre un enfant

qui rouvre en nous

les voies de vieux rêves enfouis

un enfant qui saisit

d’une main majestueuse

nos mentons abaissés

et lave d’un regard

nos dignités souillées

 

Attendre Noël et le voir à sa porte

C’est être pris par un sourire immense

et par l’élan de l’accolade

c’est tressaillir à la voix d’un amour

qui semble nous reconnaître

comme l’on dit d’un père

qu’il reconnaît son fils

 

Attendre Noël et le fêter enfin

C’est plonger dans l’ironie de Dieu

et dans le rire des anges complices

c’est être un pauvre roi

devant le Roi des pauvres

qui de son doigt d’enfant

brave les lois de la physique

et fais bouger dans le ciel

les étoiles

 

Marion Müller-Colard  ( Comme la première foi-Prier-)