pandémie distance_PixabayCom

Le 4 novembre dernier, le verdict est tombé. Les bars et les restaurants ont fermé, les manifestations privées et publiques ont été limitées à cinq personnes, et l’Eglise catholique a décidé de suspendre provisoirement les messes jusqu’à ce que les règles s’assouplissent.

Voilà un an que nous faisons face, à une pandémie mondiale, tous ensemble et afin de la vaincre, nous devons nous isoler individuellement. C’en est presque ironique. Pensez-y : « C’est en restant loin de toi que je vais te sauver ! », alors que notre humanité nous pousse généralement à nous réunir pour faire face à ce genre de catastrophes.

 

Je pense que cette année 2020 aura été un bouleversement pour tout un chacun. Personnellement, lors du semi-confinement en mars, je me suis vite ennuyée et je me suis remise à lire, à écrire des nouvelles, surtout à m’asseoir en famille, à prier ensemble ou encore discuter et à jouer à des jeux de société, chose que je n’avais plus fait depuis des années parce que pas l’envie ou simplement pas le temps. J’ai aussi redécouvert que j’aimais la marche en plein air dans la création de Dieu et j’ai réappris à m’émerveiller devant la beauté de tout ce qu’Il a créé.

 

Tout cela pour dire qu’en entamant ce mois de décembre, j’ai une pensée profonde pour toutes ces personnes autour de nous qui sont seules parce qu’elles sont aux études et/ou loin de leurs familles, à ces personne âgées qui ne sont plus visitées par peur de contamination depuis l’apparition de cette pandémie et en particulier aux personnes vivants dans la rue, au gré des saisons.

 

Nous avons tous cinq minutes de battement dans notre journée. Ce billet sera tout aussi long à lire et vous voilà pourtant ! Et si la prochaine fois, vous mettiez ce temps à profit pour une personne qui est chère à votre cœur ? Apprenons à tirer profit de toute cette technologie autour de nous, rendons aux réseaux sociaux leurs fonctions premières : celle de rapprocher les gens, alors appelez, envoyez des messages ou faites des appels en visio !contact avec distance_PixabayCom

 

Oui, en ce mois de décembre, prenons le temps de renouer avec toutes les personnes autour de nous. Prenons les temps de discuter, de prier et de rendre grâce à ce Dieu aimant de s’être levér ce matin en bonne santé. Vivons ensemble, en communauté, même loin l’un de l’autre. Faisons un pas envers ceux qui ont besoin d’aide et de réconfort.

 

 

Dans Matthieu 7 :7, on nous dit bien : « Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. » Alors, demandons du temps, cherchons le contact et frappons ainsi aux portes de ceux qui nous sont chers, il est dit que l’on nous répondra en retour, et laissons aussi aux autres la liberté de frapper à nos portes. Soyons tout simplement humain, faisons preuve de générosité et de bienveillance envers notre prochain en attendant joyeusement la naissance du Christ.

 

Je vous souhaite à toutes et à tous un très bon temps de l’Avent, un très Joyeux Noël et de belles fêtes de fin d’années.

Prenez bien soin de vous et de vos proches !

 

 

Naomi Rieker, en stage de discernement

 

 

Logo et images : Pixabay