puits 2

J’aimerais partager avec vous un état d’esprit qui me traverse : « être à sec ». Je me suis mise à chercher des synonymes pour identifier cet état d’esprit, pouvoir le comprendre et l’accueillir. J’ai trouvé 79 mots qui identifient cet état, je vous en cite quelques-uns :

Abrupt, égoïste, aigre, âpre, épuisé, aride, asséché, étriqué, austère, autoritaire, blessant, bourru, bref, brusque, brutal, cru, débile, décharné, isolé, stérile…

 

Rien de flatteur, et pourtant ça fait partie de mon environnement émotionnel actuel.

Première étape d’énumération et d’identification faite, il est temps d’en découvrir la source, et de passer à l’action. Je me suis rappelée d’un poème d’un être cher, que j’ai lu en 2004 ,  qui a résonné dans ma mémoire récemment, et dans lequel je trouve des pistes pour apporter de la douceur à mon état d’esprit. Je vous laisse le déguster, qu’il soit source d’abondance pour vous.

 

« Mon puits était à sec »

 

J’ai été ce matin

 Au fond de mon jardin

 Où se trouve mon puits.

 

J’ai descendu mon seau

Pour le remplir d’eau,

Cette eau qui rafraîchit.

 

Mais mon puits était vide,

Seul un mélange humide

Gisait au fond de lui.

 

Le jour a été long

Et le soleil de plomb,

 J’ai désiré la nuit.

 

J’ai quitté au matin

 Mon puits et mon jardin,

J’ai couru le pays.

 

J’y ai vu des étangs,

Des sources, des océans,

Et des milliers de puits.

 

On m’a donné à boire

Et j’ai dormi le soir

Chez de nouveaux amis.

 

De retour au logis,

Mon puits était rempli

Et mon jardin fleuri.

 

Poème tiré de « les pensées sauvages, Serge Marc Antoine Lopez

 

 

Roula