Home Garden Garden Tomato Fruit Breeding Plant

L’été est en marche… il bourgeonne… il arrive ! C’est une saison que j’aime particulièrement. Non seulement car les saints de glace étant passés, je peux enfin semer mon basilic, mais aussi, car je vois arriver le temps du dehors…

Et alors là, voir ce qui est dedans sortir : quelles aventures !

 

Voir naître de toute part, ce qui pendant l’hiver a été caché, par les hommes et par la nature. C’est le moment où naissent et jaillissent un peu partout, sur les balcons, dans les rues, autour des maisons, dans les jardins et dans les villes, des «espèces» que seuls l’été et la chaleur connaissent. Chaises longues, tables, parasols, grills, vases à fleur, arbres nouveaux, etc… Bref, c’est comme si tout à coup, un concours tacite est lancé. Chacun exprime et décline à sa façon, ce que la douceur de la saison lui inspire.

 

Et moi, j’ai vraiment une chance inouïe, car le jardin autour de la maison expose pour moi ses plus beaux atours. J’aime voir naître ou renaître ce que seul l’été m’offre en cadeau…

 

Les soirées avec les amis, bien sûr, le dolce far niente étendu au soleil, évidemment. Mais que dire des glaces et des boissons fraîches et des baignades et des vacances ?

Eh bien tout ça, mes amis, n’est rien, si vous n’avez jamais vu naître les petits pois et les carottes et les tomates et tout le reste… Ce qu’on a planté mais aussi ce que l’on reçoit de mère terre, sans rien demander…

 

Quelle merveille la vie ! Ce qu’elle élargit à travers les couleurs, les odeurs, les goûts, les mots et les partages. Bref sans payer aucun billet d’entrée, chacun peut être au premier rang et voir naître…

 

Mais attention, ce n’est pas si simple ! Il faut un peu d’entraînement… et de la patience.

 

En prenant le temps, vous découvrirez dans votre vie et autour de vous, de magnifiques et surprenantes naissances. N’oubliez pas de les notez dans vos yeux, dans vos mains et dans votre cœur. Elles seront précieuses au moment où l’été partie, les saisons plus hostiles viendront ternir un peu votre bonne humeur et vos élans.

 

Rappelez-vous donc durant ces prochaines semaines, de vous brancher sur l’essentiel. Vous pourrez ainsi recharger vos richesses intérieures, pour voir n’être. Pardon pour pouvoir être … ou n’être et voir ? … voire carrément être.

 

 

Claudio

 

Logo : MaxPixel