i feel good affiche

Un duo comique constitué d’un frère, Jacques, interprété par Jean Dujardin et d’une sœur Monique, interprétée par la magnifique Yolande Moreau. L’histoire se déroule au sein d’une communauté d’Emmaüs située près de Pau et dirigée par Monique. L’ombre de l’Abbé Pierre est omniprésente ainsi que son message d’accueil des gens qui n’ont rien. Présentation par Florence Vallée de Signis.

 

 

 

Le film

L’affrontement de deux visions du monde totalement opposées sur fonds de retrouvailles familiales entre un frère et une sœur qui ne se sont pas vus depuis très longtemps. Tous les deux peuvent être qualifiés de  »paumés » et vivent, chacun à leur façon, en marge de la société.

Lui a 44 ans, et cherche depuis sa plus tendre enfance, l’idée géniale qui va le rendre riche et lui permettre d’accéder  »dans le haut du panier de crabes ». Son rêve est de vivre en mules et en peignoir et d’avoir sa propre tour comme la Trump Tower. Jean Dujardin agace parfois tant son personnage est odieux mais nous touche beaucoup aussi, tant il est fragile dans sa tête et  »loser » dans la vie. Il défend le capitalisme tant combattu par ses parents qui étaient de fervents communistes.i_feel_good_1

Elle, ne s’est pas remise du décès de ses parents et présente les traces d’une longue dépression à la suite de leur départ. Elle défend les plus faibles comme elle et prône une société plus juste. Elle accueille avec joie son frère qu’elle n’a pas vu depuis très longtemps à la condition qu’il se comporte en membre à part entière de la Communauté.

 

Le projet de Jean va être, très vite, d’arnaquer les membres de la Communauté, qui vont faire semblant de le suivre pour protéger leur amie Monique : proposer une chirurgie esthétique pour les pauvres en s’associant avec une clinique dans les pays de l’est.

 

 

 

 

De la délicatesse

On a parfois du mal à y croire mais quelques bonnes répliques et scènes comiques nous tiennent jusqu’au coup de théâtre final inattendu. Il y a beaucoup de délicatesse, d’entraide et de simplicité entre toutes ces personnes. Les retrouvailles permettent à Jacques et Monique de faire, chacun à sa façon, le deuil de leurs parents et de leur rendre hommage (en jetant leurs cendres dans un pays communiste).
 i_feel_good_2

Comme le promet le film, les personnages se sentent en effet mieux et nous aussi en tant que spectateurs, nous sortons de bonne humeur ! Jean Dujardin est réjouissant lorsqu’il joue des personnages fantasques et Yolande Moreau est toujours aussi bouleversante.

 

Un film simple sur une France en marge.

 

 

Florence Vallée

 

Source et image  : Signis