balon de foot

Le Nord de l’Angleterre, grâce à l’industrialisation, instaura le professionnalisme. Ils créèrent un championnat, la Football League. Peu à peu, les équipe du Sud rejoignirent cette compétition. En 1958, elle fut redivisée en quatre ligues différentes. Le football anglais n’avait pourtant pas fini de se développer…

 


On instaura en 1960 la Football League Cup (aussi nommée Capital One Cup ou League Cup), une compétition à élimination directe sauf lors des demi-finales. Cette compétition assurait de nouveaux revenus aux clubs. Pour la saison 1976-1977, on passa du goal average (la moyenne de buts) à la différence de buts. Voici une petite explication pour différencier ces deux manières de classer les équipes selon leurs statistiques :

 


Le goal average veut qu’en cas d’égalité de points, on divise pour chacune des équipes ex-aequo le nombre de buts marqués par le nombre de buts encaissés :

 

goal average

 

 

La différence de buts (telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui en Suisse par exemple) veut que l’on soustraye le nombre de buts encaissés au nombre de buts marqués :

 

Difference de but


Comme vous pouvez le constater, ces deux méthodes bien différentes peuvent altérer le classement. De nos jours, on utilise le terme goal average à tort. En effet, alors que l’on pense à la différence de buts, cet anglicisme désigne bien la moyenne de buts.

 

 

Premiers hooligans


Mais revenons à nos moutons. En 1981, on décréta qu’une victoire vaudrait désormais trois points et non plus 2. Malheureusement, tout ne pouvait être rose. Ainsi, le 29 mai 1985, des hooligans anglais supporters de Liverpool s’attaquèrent à des fans de la Juventus de Turin au stade du Heysel à Bruxelles lors d’un match de Coupe d’Europe. La police est dépassée, et le bilan est rude: 39 morts et 600 blessés.

 


Les clubs anglais furent dès lors bannis des compétitions européennes pour cinq ans. Durant ces cinq années, le championnat anglais perdit en prestige et se vit dépassé par les championnats italien (Serie A) et espagnol (La Liga) en ce qui concerne l’affluence et les chiffres d’affaires, ce qui provoqua les départs de joueurs britanniques. C’est alors que se produisit une nouvelle tragédie dans les stades anglais; il s’agit de l’événement que l’on nommera « Hillsborough disaster », la tragédie de Hillsborough.

 

 

Tragédie de Hillsborough


C’était un 15 avril 1989, Liverpool et Nottingham Forest s’affrontaient en demi-finale de la FA Cup. La partie devait se jouer en terrain neutre, et ainsi les deux équipes s’apprêtaient à se livrer bataille dans le stade de Hillsborough, l’antre de Sheffield. Afin de contenir les actes hooligans qui rythmaient les stades en ce temps, on avait placé des grillages tout autour de la pelouse afin que des projectiles (ou même des supporters) ne viennent pas perturber le match sur la pelouse-même. La tragédie se passa dans la tribune ouest, dépourvue de places assises et par ailleurs elle aussi subdivisée par des grillages afin de faciliter son contrôle. Cette tribune était réservée aux nombreux supporters de Liverpool.

 


Malheureusement, en raison d’embouteillages sur la route, les supporters des Reds arrivèrent en masse entre 14:00 et 14:45, alors que le match était programmé à 15:00. Devant l’affluence soudaine et la queue de plusieurs milliers de personnes qui se formait devant les entrées de la tribune ouest, la sécurité décida d’ouvrir une entrée qui, contrairement aux autres, ne comportait pas de tourniquets. Les fans se ruèrent dans l’entrée. La tribune se remplit très vite. Mais alors qu’elle était pleine, les supporters continuaient d’affluer en masse dans le stade. Ceux qui avaient déjà pris place dans la tribune se virent poussés vers les grillages et les premiers furent pressés contre ceux-ci [1].

 


Pourtant, le match commença normalement, personne n’ayant pour l’instant remarqué le sinistre. Finalement, après six longues minutes de jeu, l’arbitre interrompit le match. Des supporters étaient arrivés sur la pelouse soit en grimpant sur le grillage, soit en passant par une brèche qu’offrait celui-ci. Mais tous n’eurent pas cette chance. On déplore aujourd’hui 96 morts (la 96e victime après 4 ans de coma) et 766 blessés.

 

 

Les Reds discriminés

 

De plus, comble de l’histoire, les fans des Reds furent considérés comme responsables de la tragédie par le journal The Sun, ainsi que d’autres journaux, qui les accusèrent d’avoir été en état d’ébriété et d’avoir attaqué les forces de l’ordre et des secouristes. Suite à cet article (nommé THE TRUTH), le Sun fut boudé par les Liverpuldiens (et l’est toujours sensiblement).

 


En 1990, le juge Taylor rendit son rapport, dans lequel il recommandait de nouvelles mesures de sécurité dans les stades. Or, son rapport n’effaçait pas les inimitiés qui s’étaient créées envers les supporters de Liverpool. En 1993, le rédacteur de l’article prétendit avoir été trompé par ses sources. Cette déclaration ne changea pas grand chose, et ce n’est qu’en 2004 que le journal présenta ses excuses publiquement. Il faudra cependant attendre le 26 avril 2016 (!) pour qu’enfin un jury blanchisse totalement les fans des Reds, mettant la police en cause.

 


Suite à cette tragédie, comme cité plus haut, de nouvelles mesures de sécurité furent imposées dans les stades anglais par le rapport de Taylor. Par exemple, les stades de toutes les équipes des deux premières divisions anglaises ne devraient désormais être équipées plus que de places assises, bien que, comme le mentionne le rapport, les places debout ne soient pas considérées comme dangereuses de nature. Cette décision provoqua beaucoup de chamboulements dans les clubs, qui, pour la plupart, durent modifier voire démolir leurs stades.

Jérémie, du Team rédaction

 

[1] Si vous souhaitez avoir un aperçu de cette tragédie, voici le lien d’une vidéo Youtube qui restitue les premières minutes complètes de ce match : https://www.youtube.com/watch?v=4SdGtCWrvlo. Bien que naturellement ébranlante, cette vidéo ne montre pas d’images véritablement choquantes ou violentes.

 

Logo : Freeimages

 

Les articles précédents : http://www.pasaj.ch/les-origines-du-football/   ,  http://www.pasaj.ch/foot-1eres-passes-officielles-en-angleterre/  et  http://www.pasaj.ch/histoire-du-foot-competitions-et-professionnalisme/

 

Et la suite de l’histoire du foot : à venir !

 

Source:  www.wikipedia.com