cannibale bible

Pourtant, la famine et l’approche de la mort peuvent nous pousser à faire ce qu’il y a de plus abominable. Tuer et manger quelqu’un était aussi révoltant dans la culture biblique que dans la nôtre. Pourtant, certains récits bibliques évoquent des actes cannibales.

 

Il y a des éléments communs à chacun de ces passages. D’abord, il s’agit toujours d’un siège. Une ville est entourée par des ennemis qui ne laissent rien entrer ou sortir de celle-ci. La famine s’installe et engendre toutes sortes de crimes. Puis, les récits précisent que ce sont les enfants, les êtres les plus vulnérables, qui sont mangés par les assiégés affamés.

 

 

Le siège de Samarie

 Lors du second siège de Samarie par les Araméens décrit par le Deuxième livre des Rois, une femme interpelle le roi en disant : « Cette femme m’a dit : « donne ton fils, nous le mangerons aujourd’hui, et demain nous mangerons le mien.” Nous avons fait cuire mon fils et nous l’avons mangé. Le jour suivant, je lui ai dit : “Donne ton fils et nous le mangerons”, mais elle avait caché son fils. » Quand le roi eut entendu les paroles de cette femme, il déchira ses vêtements… » (2 R 6,28-30)

 

 

Annonce du siège de Jérusalem

 Le prophète Jérémie avertit les gens de Jérusalem qu’ils devaient changer parce qu’ils allaient subir une catastrophe incroyable à cause de leurs péchés. Au chapitre 19, il annonce que les habitants de Jérusalem vont vivre un siège qui apportera la famine et la destruction. Et, c’est Dieu qui aura guidé la main des ennemis pour châtier son peuple :

 

« Je leur ferai manger la chair de leurs fils et la chair de leurs filles; ils s’entre-dévoreront, dans la détresse et l’angoisse que feront peser sur eux leurs ennemis, eux qui en veulent à leur vie. » (Jr 19,9)

 

Ce verset reprend un thème qui apparait dans les livres du Lévitique et du Deutéronome qui indiquent tout comme Jérémie qu’Israël sera réduit au cannibalisme lors d’un siège s’il n’obéit pas à la loi du Seigneur.

 

« Et tu mangeras le fruit de ton sein, la chair de tes fils et tes filles, que le Seigneur ton Dieu t’as donnés – pendant le siège, dans la misère où t’auront mis tes ennemis. » (Dt 28,53)

 

« Si malgré cela vous ne m’écoutez pas et que vous vous opposez à moi, je m’opposerai à vous, plein de fureur; je vous corrigerai moi-même sept fois pour vos péchés. Vous mangerez la chair de vos fils, vous mangerez la chair de vos filles. » (Lv 26,27-29)

 

Chacun de ces extraits montre que le cannibalisme survient lors de famine causée par des conflits qui sont interprétés comme des châtiments divins.

 

 

Le siège de Jérusalem par les Romains

Flavius Josèphe, un historien du premier siècle, rapporte aussi un récit de cannibalisme en 70 après J.C. lors du siège de Jérusalem par les Romains (voir Guerre des Juifs, livre VI).

Il semble probable que des actes de cette nature ont eu lieu. Lorsque les villes étaient assiégées et qu’il n’y avait plus aucune source de nourriture, on n’avait d’autre choix que de manger ses propres enfants. Les textes à ce sujet transmettent le dégoût profond de ces actes abominables. Le lecteur est invité à s’indigner devant ces scènes et à tout faire pour qu’elles ne se reproduisent pas en suivant les chemins du Seigneur.

 

Sébastien Doane, bibliste (Québec)

 

Source : Interbible