photoFlo

 

Ecouter, c’est être à l’affût,
à l’affût du cri,
du cri du cœur et de celui de l’âme,
là où l’autre dit sa faille.

 

Ecouter, c’est laisser toute chance
aux balbutiements, aux bégaiements ;
car c’est peut-être à leurs frontières
que se tiennent les mots.

 

Ecouter, c’est être veilleur
attendant que surgissent
aux jointures de l’âme,
l’indicible et l’ineffable.

 

Ecouter, c’est refuser d’enfermer
dans le glossaire du verbe
les artifices de la syntaxe,
les pauvres mots qu’on laisse échapper.

 

Ecouter, c’est entendre,
en laissant résonner en nous ;

Ce qui toujours nous échappe :
la parole de l’autre…

 

Robert Riber,  prêtre