Tennis-et-prière

Depuis 2003, frère Pierre, de la Communauté des Béatitudes, moniteur de tennis et compétiteur, organise chaque année des retraites Tennis et Prière. Plus que le concept original de retraite alliant le sport et la vie spirituelle, nous avons voulu découvrir comment il arrive à relier le sport et la foi. Interview.

 

Jeunes Cathos : Comment est venue l’idée des sessions « Tennis et Prière » ?

Il nous faut revenir du temps de Jean-Paul II. C’est bien lui qui m’a permis de proposer à ma Communauté cette nouvelle forme de retraite spirituelle. Tout au long de son Pontificat, il a encouragé la pratique sportive qu’il situait comme une source de bien-être physique, comme un moyen de renouveau intégral de la personne et de la société. En 2004, il créa même une section « Eglise et Sport » dans le dicastère pour les laïcs. Ces sessions offrent donc un lieu d’expérience sportive enrichi par la vie spirituelle chrétienne. Elles procurent un art de vivre dans un climat de détente, de perfectionnement technique, d’écoute, de réflexion mais aussi de prière, de vie fraternelle et spirituelle.

 

Jeunes Cathos : Quel est votre regard sur le tournoi de Roland Garros ?

J’ai suivi avec attention les matches de ces dernières semaines. J’ai conscience de l’investissement personnel de chaque joueur, joueuse pour arriver à participer à un tel tournoi. Ceux sont des compétiteurs qui réussissent des coups, des points quelque fois hors normes. Outre le spectacle de qualité, ils sont source d’inspiration pour le contenu de mon enseignement.

 

Jeunes Cathos : De passion, le sport peut devenir une idole ?

Je regarde ce tournoi, chaque joueur, joueuse avec un regard de sportif chrétien. J’essaye de scruter la dynamique de chacun spécialement dans son approche de sa technique corporelle. La télévision nous permet de regarder d’une manière globale le jeu tactique et gestuel de chaque joueur et joueuse. On voit celui qui tient son espace, son temps, face à un autre qui est en recul de temps et d’espace. Le tennis se joue dans un face à face. Mais l’adversaire n’est pas l’autre en face, directement ! L’adversaire, c’est ce que nous apprennent ces champions, c’est la balle qui arrive quelque fois à très vive allure. L’autre adversaire si je peux le nommer ainsi c’est nous-mêmes  en train de jouer ! C’est à ce stade que le spectacle de Roland Garros est grandiose. Ces champions ont fait tout un chemin corporel et de technique gestuelle pour devenir « amis » d’eux-mêmes. Je m’explique ! Tout l’art est d’arriver à cibler visuellement sa représentation corporelle, gestuelle et de la placer face à l’adversité de la balle qui arrive. La véritable confrontation se joue entre la balle et le joueur. Qui va gagner ? La balle ou soi-même ? En ce sens là, le tennis par ce jeu ne peut pas devenir une idole mais restera toujours passionnant !

 

Jeunes Cathos : Est-ce que ce regard que vous portez sur le tennis vous aide dans la vie spirituelle ?

Ces deux domaines sont comme des vases communicants. Avec les sessions Tennis et Prière, le sport et la foi sont en dialogue et en réconciliation. La pratique du tennis comme nous l’avons aperçu nous permet d’appréhender ce sport avec du sens à donner. Je propose sur le terrain de tennis par une pédagogie adaptée une approche qui rejoint le vécu de la vie spirituelle. En résumé : trois axes de la foi chrétienne sont en lien, en dialogue avec les trois axes du schéma corporel d’un joueur de tennis.  Je ne peux pas m’étendre ici par des mots avec vous. Cela serait trop long et c’est aussi visuel. Je préfère le redonner sur le terrain. En nous, il y a cet espace ouvert à la vie spirituelle où « l’Esprit se joint à notre esprit » pour actualiser la vie de Jésus, pour prier en tout temps et en vérité notre Père des Cieux.

 

 

Les sessions (France)

  • Session d’été du samedi 22 juillet (17h) au Samedi 29 juillet 2017 à Nay avec la Communauté des Béatitudes. Retraite spirituelle et sportive.
  • Session de Toussaint du Samedi 28 octobre au Dimanche 5 novembre 2017 à Paris à la Paroisse saint Léon (XVe). 9 jours à la carte sur un créneau horaire de 2h. Court couvert de la Paroisse st Léon.
  • Plus d’informations sur www.beatitudes-nay.org ou par mail : tennisetpriere@yahoo.fr

 

 

Source et image : Blog Jeunes Cathos