joueurs foot 2_FreeImages_Marc Garrido i Puig

Alors tout alla très vite. On rédigea de nouvelles règles sur le schéma des Cambridge Rules. Ces règles, au nombre de 13, sont la base de nos règles actuelles, précisant les tailles du terrain et du goal, les remises en touche, les fautes et coups francs et instaurant même le hors-jeu. Seules quelques règles divergent du football d’aujourd’hui.

 

 

Débuts de la FA

Le premier match joué selon ces règles se déroula le 19 décembre 1863. Le score resta vierge entre Richmond et Barnes (alignant Ebenezer Cobb Morley). Dans les années qui suivirent, de nombreux clubs virent le jour (notamment Stoke City en 1863, Nottingham Forest en 1865, Chesterfield FC en 1866 et Sheffield Wednesday en 1867). Huit ans après la création de la FA, 50 clubs en étaient déjà membres. Le football d’alors était très individualiste et il faudra attendre les années 1880 pour voir naître le passing game (cependant, on peut considérer que le football tel que l’on aime le voir (ou pas) de nos jours est le fruit du « football total » joué entre autres par Johan Cruyff dans les années 1970).

En 1872, on créa la FA Cup. On décréta aussi une certaine taille et un certain poids pour le ballon. Le 30 novembre, l’Angleterre et l’Ecosse s’affrontèrent  à Glasgow dans un match qui fut le premier match international. Cependant, curieusement, la FA écossaise ne serait créée que trois mois plus tard… Ainsi, le premier match dit international opposa en réalité l’équipe d’Angleterre aux Queen’s Park Rangers, le plus ancien club écossais. Les deux équipes se séparèrent sur le score de 0-0.

 

 

Légitimation du professionnalisme

Le 20 juillet 1885, le professionnalisme fut légalisé. Cette décision divisa l’Angleterre : le Nord, industrialisé et ayant ainsi plus de moyens pour payer les joueurs, était pour; au contraire le Sud, qui pensait que le sport n’était réservé qu’à une élite sociale, était contre. En 1888, sur une initiative de William McGregor, on créa la Football League, premier championnat anglais. William McGregor, président d’Aston Villa, était un partisan du professionnalisme.

Cependant, ce dernier avait amené des complications. En effet, de nombreux matchs amicaux avaient été annulés pour préserver les joueurs en vue d’un match de FA Cup ou simplement parce qu’ils rapportaient trop peu. Ainsi, le président planifia une première réunion à ce sujet le 23 mars 1888 à Londres. Dix dirigeants de clubs (tous du Nord, car les Sudistes ne voulaient pas en entendre parler) s’y rendirent. Les discussions furent bouclées le 17 avril à Manchester. McGregor devint le premier président du comité gérant la Football League (et par ailleurs également président de la Football Association[1]).

 

 

Création d’un premier championnat

Il fut décidé que les matchs se dérouleraient le samedi (pas le dimanche, car c’était le jour du Seigneur, et pas la semaine à cause du travail dans les usines) et que le championnat débuterait en septembre afin de ne pas concurrencer le cricket lors de la période estivale (la FA Cup faisait de même).

Les 12 clubs participant au premier championnat venaient du Nord du pays. Les matchs se disputaient soit dans les stades de football, lorsqu’il y en avait, soit sur les terrains de cricket comme à Nottingham ou Derby. Certains stades étaient déjà imposants, comme Anfield, le stade d’Everton (20’000 places). Le club de Preston North End remporta la compétition grâce à son système de jeu: alors que les autres clubs jouaient en 2-1-7, eux décidèrent de favoriser le milieu de terrain en jouant en 2-3-5,  soit avec deux attaquants de moins que les équipes adverses (ainsi, la meilleure défense n’est pas toujours l’attaque!). Les Lilywhites terminèrent avec 11 points d’avance sur leur dauphin Aston Villa (sur 22 matchs, une victoire comptant deux points, un nul un point et une défaite aucun point). Petite anecdote: le premier but du championnat fut un autogoal marqué par Gershom Cox, joueur d’Aston Villa, face à Wolverhampton.

A la fin du championnat, selon le règlement, les quatre dernières équipes du championnat virent leur participation à la saison 1889-1890 soumise à des votes lors de l’Assemblée Générale annuelle. Au terme du vote, Burnley, Derby, Notts et Stoke purent tous conserver leur place dans le championnat. Tous les candidats à l’adhésion furent rejetés. Durant cinq saisons, le championnat se déroula de la sorte.

 

 

Rivalités Nord-Sud

Puis, en 1893, les Gunners d’Arsenal furent les premiers Sudistes à rejoindre la Football League. En effet, le club, créé en 1886, était passé au professionnalisme en 1891. Cela avait, comme vous pouvez l’imaginer, dérangé plus d’un dans le Sud. Les Gunners s’étaient retrouvés exclus des compétitions londoniennes et avaient donc rejoint la Football League. En réaction, neuf clubs du Sud inventèrent la Southern League. Cette ligue comportait au début deux divisions, une Division 1 où jouaient les neufs clubs fondateurs et une Division 2 où jouaient sept autres clubs.

La rivalité entre les deux ligues anglaises perdura jusqu’à la première guerre mondiale. Les clubs du Nord et du Sud pouvaient s’affronter lors de la FA Cup. La Southern League, bien que constituée d’amateurs, ne se fit pas dicter la loi par les clubs professionnels, à l’image de Tottenham Hotspur qui remporta la FA Cup en 1901. Cependant, au fur et à mesure des années, les meilleurs clubs de la Southern League partaient dans la Football League :  Arsenal (1893) et Chelsea (1905) ne posèrent même pas les pieds sur les terrains de la ligue du Sud, et les clubs de Bristol City (1901), Clapton Orient (1905), Fulham (1907) et Tottenham (1908) changèrent de ligue.

 

 

Unification des divisions

Le 29 mai 1920, il fut décidé que les meilleurs clubs de la Southern League rejoindraient la Football League pour la saison 1920-1921. Ils joueraient dans la Third Division South, une 3ème division créée pour eux. Une Third Division North fut aussi créée pour les clubs du Nord. En 1950, ces deux Third Division passèrent à 24 clubs. Il y en avait ainsi 92 en tout, 22 dans les deux premières divisions et 24 pour les Third Division.

En 1958, on décida de réorganiser le championnat en régionalisant les divisions du bas du championnat : la Third Division fut unifiée et on créa une Fourth Division. La Coupe des Clubs Champions Européens (aujourd’hui appelée Ligue des Champions) fut lancée en 1955. Les clubs anglais snobèrent tout d’abord cette nouvelle compétition, et il fallut attendre deux ans avant de voir Manchester United s’élancer le premier dans la compétition.  Le Real Madrid remporta les 5 premières éditions, avant que Benfica, l’AC Milan et l’Inter de Milan ne soulèvent la coupe aux grandes oreilles.

Plus tard, entre 1977 et 1984, les clubs anglais s’imposèrent en Europe (Liverpool, Nottingham Forest et Aston Villa). Seul Hambourg vint troubler le règne anglais en 1983.

 

 

Jérémie, du Team rédaction

 


[1] NB: La Football League est le championnat d’Angleterre comme le serait la Super League en Suisse, et la Football Association est la fédération anglaise de football, soit le côté « administratif », comme l’est l’ASF dans notre pays

 

Logo : Freeimages, (c) Marc Garrido i Puig

 

Les articles précédents : http://www.pasaj.ch/les-origines-du-football/   et  http://www.pasaj.ch/foot-1eres-passes-officielles-en-angleterre/

Et la suite de l’histoire du foot : à venir !

 

Sources :

  • www.fifa.com
  • http://denisrolland.univ.free.fr/pdf/Histoire%20du%20football.pdf
  • http://cahiersdufootball.net/blogs/teenage-kicks/tag/cambridge-rules/
  • www.wikipedia.com
  • http://cahiersdufootball.net/blogs/teenage-kicks/2013/10/24/il-y-a-150-ans-le-football-naissait-22/