prier-temoigner

En ce mois de janvier 2020, prions pour que les disciples de Jésus, les croyants et les personnes de bonne volonté favorisent ensemble la paix et la justice dans le monde.

 

Fêter la nouvelle année n’est pas en ajouter une au poids des précédentes ; c’est venir boire à la source de la Vie et recevoir à l’intime une énergie créatrice qui change le regard. De même, prier pour la justice et la paix, n’est pas rêver à un monde meilleur tout en amassant des armes pour préserver sa tranquillité et son pré carré. La guerre se loge déjà là. La justice et la paix ont besoin d’être construites chaque jour. Chaque jour, il nous faut travailler à sortir de la guerre qui s’immisce en nous et entre nous. Attention, ce travail ne se fait pas avec n’importe quelle arme. Celle qui est donnée par le pape dans son intention est le mot ‘ensemble’. Ensemble, les disciples de Jésus, les croyants et les personnes de bonne volonté. Chacun est appelé à sortir de son vouloir propre et de ses intérêts propres et à aller à la rencontre de l’autre. Ce travail commence par soi-même.

 

Humainement cela peut ressembler à de la pure folie. C’est la folie de l’Évangile de Jésus, pour une part de Gandhi ou de Lanza del Vasto, disciple de Jésus. La prière commence donc par demander pour soi-même la grâce de se laisser prendre dans ce mouvement qui peut conduire à la croix.

 

Les religions, les entreprises, les États peuvent-ils s’engager sur un tel chemin ? Un désarmement unilatéral n’honore pas l’invitation à travailler ensemble. S’en tenir à l’équilibre de la peur est déjà consentir à la défaite. Il faut aller plus loin et cela passe par des hommes. Saint François est allé à la rencontre du Sultan en pleine croisade. Gandhi est un homme d’État. La réconciliation Franco-Allemande est advenue grâce au courage de quelques-uns. Ceux qui prennent le chemin de la justice et de la paix sont les premiers transformés.

 

En ce mois de janvier, nous pouvons reprendre la prière de saint François : « Seigneur, fais de nous des artisans de paix. », qu’elle donne une lumière nouvelle à toute notre année. Bonne année à chacun !

 

P. Daniel Régent sj, directeur national du Réseau Mondial de Prière du Pape.




Source : Eglise catholique de France