20190216_173623(0)

Les 16 et 17 février, 11 jeunes, 2 animateurs, 1 civiliste et 1 JACK B déployaient toute leur énergie pour apprendre (et transmettre) les bases utiles pour devenir aide-animateur de camp et de groupe de jeunes. Un programme riche, une ambiance joyeuse et joueuse, et le soleil ont rendu beau ce week-end !

 

 

 

De la joie et des jeux !

Les jeunes, âgés de 13 à 16 ans, sont venus de Renens, du Nord-Vaudois et du Gros-de-Vaud pour expérimenter ensemble les premiers outils qui leur permettront d’apprendre à être des JACK A, des aide-animateurs capables de prendre en main des responsabilités bien délimitées par leurs animateurs référents. L’esprit du week-end, c’est celui de l’apprentissage de la responsabilisation et de l’expérimentation. Certains des jeunes se connaissent déjà, d’autres font connaissance. Et la grande qualité de ce groupe, ça a été leur capacité à créer une dynamique et une super ambiance.

 

 

 

Expériences

Qu’ont-ils appris, me direz-vous ? Laissez-moi vous donner un exemple. Samedi après-midi, les jeunes ont pu vivre une animation où l’animateur adoptait (dans un jeu de rôle) différentes attitudes, du laisser-aller et de la liberté totale à la directivité exacerbée. Et l’expérience est forte pour nos JACK A en graine : colorier avec application, en silence, la voile d’un bateau en vert et le soleil en bleu, sans avoir la moindre possibilité de parler ou de négocier, quelle frustration, quel non-sens, voire un peu de colère ! De l’autre côté, donner ensuite un rouleau de papier avec comme unique consigne « faites-en quelque chose » se termine en une personne tapissée de haut en bas du fameux rouleau, dans l’hilarité générale. 20190216_154550Cette expérience leur a permis de comprendre que, si la présence trop forte d’un cadre directive créé un sentiment d’enfermement et d’oppression, la liberté totale paralyse elle aussi par le manque de direction donnée. L’équilibre entre les deux, lui, permet à chacun de vivre les activités en ayant un but rassembleur, tout en respectant la diversité des jeunes. C’est ainsi qu’à travers différents jeux et animations, les jeunes ont pu vivre et comprendre différents aspects de la vie de groupe, tant du côté des participants que des animateurs.

Les autres sujets abordés ensemble ont concerné les grands principes d’élaboration d’une charte de vie de groupe, les points clés à prendre en compte dans l’animation d’un temps de prière et d’un jeu, l’identification des responsabilités qui peuvent être confiées à un JACK A, l’animation autonome en deux groupes de petits temps de prière et de jeux, et un aperçu des futurs outils qu’ils travailleront s’ils poursuivent le chemin avec le JACK B.

 

 

 

Fil rouge

Le fil rouge de toutes ces approches ? Leur premier outil de travail en animation : eux-mêmes. Eh oui, dans tout leur cheminement, ce qui va rester et grandir, c’est « qui ils sont » et « ce qu’ils savent faire ». Ainsi, en prenant l’image d’un arbre qui a des racines plantées en terre (« qui je suis », mes valeurs), un tronc solide (mes forces) et des branches qui donne des fruits (mes compétences, mes capacités), nous avons tous fait le travail de mieux nous connaître, et de mieux connaître les autres. Dire qui je suis, ça a été un joli questionnement. Et recevoir des autres ce qu’ils voient de moi, ça a été étonnant, voire même très touchant. Et ça, cette capacité à prendre de la distance et à regarder autrement ce qui paraît évident, c’est le début du chemin pour être un (aide-) animateur de choc !

20190216_191011

Autre fil rouge : la responsabilisation de chacun ! Oui, chaque personne a mis la main à la pâte dans ce week-end, et nous avons notamment partagé les tâches du quotidien, mais aussi l’animation de certains temps et une magnifique pizza XXL !

 

 

 

Florian, notre civiliste et néanmoins JACK B, ainsi qu’Oriane ont donné aux participants un aperçu vivant de ce qu’ils ont appris depuis leur formation en tant que JACK A. De riches et vivants échanges !

 

Merci à tous pour la fabuleuse ambiance, à mes collègues pour leur disponibilité et leur investissement ! Affaire à suivre, avec le JACK B !

 

 

Emilie20190217_101741