laura cardinaux

T’es qui ?

Je m’appelle Laura, j’ai 14 ans et je suis au CO de la Veveyse à Châtel- Saint-Denis, j’habite Pont, un petit village situé dans le district de la Veveyse (FR).

 

Tu t’engages 0ù ?

Je suis lectrice dans la paroisse de Porsel et parfois j’accompagne maman lorsqu’il faut faire des photos pour le Bulletin paroissial.

 

 

A ton avis, Laura, l’Eglise de demain sera… ?

Je reste sans avis sur cette question car demain est un autre jour, mais sûrement qu’elle sera différente.

 

 

Comment devient-on photographe pour le Bulletin de sa paroisse ?

Maman est coordinatrice pour le Bulletin de paroisse, j’aime photographier et j’essaye de faire au mieux en tenant compte de la lumière et du cadre.

 

 

La photo, est-ce un projet de métier pour toi ?

Oui et non, car il est difficile de trouver un apprentissage dans ce domaine. Je pense que cela restera un loisir comme tant d’autres.

 

 

Que penses-tu des messes d’aujourd’hui ? Si tu pouvais y changer quelque chose, que ferais-tu ?

Je pense que les messes peuvent être instructives et laissent toujours une morale si on la cherche bien. Si je pouvais changer quelque chose, je pense que je ferais des messes où les enfants et les personnes participeraient d’une façon   plus active, par des chants joyeux.

 

Que dirais-tu aux jeunes de ton âge qui ne font rien pour leur paroisse ?

« Le monde est entre vos mains, c’est à vous de le changer. » Par vos actions et gestes quotidiens envers les autres, vous démontrez votre capacité de vivre en communauté, et vous sortez gagnants, car donner c’est toujours gratifiant.

 

 

Que signifie Pâques et la Résurrection pour toi ?

Je pense que la Résurrection est quelque chose d’extraordinaire qui s’est passé. Dieu peut faire qu’il se passe quelque chose que lui seul peut faire… Ce « quelque chose » nous échappe. On ne peut pas comprendre. On voit seulement le résultat. Jésus est passé de la mort à la vie. C’est précisément ce que veut dire ce mot de Pâques : passage.

 

 

La campagne de Carême 2014 s’est intéressée aux liens entre générations. Penses-tu que les jeunes devraient écouter davantage leurs parents et grands-parents, ou est-ce les plus âgés qui devraient mieux écouter leurs enfants et petits-enfants ?

Je pense que c’est à nous d’écouter nos aïeuls et nos parents, car ils ont plus de connaissance dans ce domaine.

 

 

 

Vincent Lafargue, paru dans Paroisses VivanteslogoStAugustin