last-ship

La série raconte qu’un virus inconnu émerge et cause une épidémie mortelle. Un navire de la marine américaine, situé en haute mer et coupé de toute communication, a une mission secrète, connue uniquement d’une biologiste. Elle doit trouver un anti-virus pour sauver le monde. Après l’avoir trouvé, le navire est attaqué par des Russes, des Chinois et même des citoyens américains, qui veulent s’emparer de l’antidote et s’enrichir et instaurer une dictature. Le véritable héros de la série est le capitaine du navire. Ce militaire américain est comme « Dieu et Maitre » sur son bateau, et c’est lui qui défend les valeurs démocratiques. Il va même juger et condamner la biologiste, lorsqu’elle fait des essais immoraux pour trouver l’antidote. Depuis 2014, plus de 26 épisodes (trois saisons) ont été réalisés. La mort est omniprésente dans cette série, mais la religion, les rituels, les prières, les prêtres, les imams, les rabbins ou les pasteurs y sont absents.

 

Une autre série dans laquelle la mort est omniprésente est Vikings, série canado-irlandaise créée par Michael Hirst. La série a débuté en mars 2013 et compte déjà plus de 45 épisodes. La série se réfère à des événements historiques autour du légendaire viking Ragnar Lothbrok, de ses enfants et des membres de son clan. La série parle de la conquête et de la découverte du monde chrétien par les Vikings et de la lutte pour le pouvoir entre les familles (ou clans) en Scandinavie.lastvikings

Contre l’avis de son roi, Ragnar se dirige vers des nouvelles mers. Il utilise des nouvelles inventions pour naviguer là où, avant lui, les Vikings n’étaient jamais été arrivés. Ainsi, dans les premiers épisodes, Ragnar arrive au royaume de Northumbrie dans le nord-est de l’Angleterre. Lui et ses hommes pillent le monastère de l’île anglaise de Lindisfarne, et reviennent avec des métaux précieux et des esclaves, dont un moine. Vient alors le choc entre deux religions et deux cultures, celle des Vikings et celle du Christ.

Dans presque chaque épisode, des conséquences de cette rencontre sont racontées, en plus de la violence, des batailles, des pillages, des tortures, des intrigues et des scènes d’amour. On retrouve des rituels, des expériences mystiques, des prières et des discussions théologiques.

Dans la série, tous les personnages sont croyants, suivent leur religion et voient l’autre religion comme un danger pour son peuple. Tous, sauf quelques exceptions : Ragnar, qui veut apprendre du moine, et le moine, qui essaie de comprendre la religion des Vikings. Ragnar retourne ensuite dans le pays chrétien, mais fait face notamment à la difficulté de la langue. Son frère, Rollo, se convertit au christianisme – d’abord comme une stratégie politique, puis par amour. Il défend alors les chrétiens contre l’invasion des son propre peuple et s’établit en « Normandy » avec sa famille chrétienne.

Dans les derniers épisodes de la 4ème saison, sortie en 2016, Ragnar retourne en Angleterre. Il se sent coupable de la mort de tous ces gens. Il sent que les dieux l’ont abandonné et il cherche à retrouver son « honneur » et se sacrifie en se faisant prisonnier du roi anglais. Une bonne partie des deux derniers épisodes est consacrée à des discussions sur la religion. Ragnar explique notamment au roi qu’il ne croit plus dans les dieux, mais qu’il prétend y croire encore parce que son peuple est croyant. Le roi ne veut plus tuer son prisonnier, qui est devenu comme un ami. Il le fait dès lors par procuration, en l’offrant à l’un de ses opposants politiques, afin que les Vikings se vengent en attaquant l’opposant. La religion comme un instrument de politique, pourrait être un des thèmes sous-jacents.

 

Par G.Covents

 

Source et images : Signis