KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

L’Avent, c’est d’abord un chemin proposé durant quatre semaines. Comme l’indique l’origine du mot lui-même, elle annonce une « venue », un « avènement », qui marque l’histoire de l’humanité. En l’occurrence celle du « Prince de la Paix » dont parle le prophète Isaïe, de « l’Agneau de Dieu » tel que le désigne Jean-Baptiste…

 

Autant de figures prophétiques pour annoncer la « venue » du Christ incarné qui se laisse reconnaître humblement par les bergers et les mages sous les traits d’un nouveau-né pauvre. Cette simplicité donne le ton de l’Avent qui laisse le temps au croyant de relire ainsi toute l’histoire du salut chrétien. Tout comme le temps de Carême propose un chemin de pénitence pour monter vers la fête de la Pâque du Christ, l’Avent invite, à sa manière, le croyant à simplifier sa vie à l’image du nouveau-né de la crèche.

 

Comme le rappelle aussi la fête de sainte Lucie, le 13 décembre, la symbolique de la lumière est tout particulièrement importante dans cette période de l’année où les nuits sont les plus longues. Mais aussi l’esprit d’enfance, à l’image de leur saint protecteur qu’est saint Nicolas, fêté le 6 décembre, ancêtre chrétien de la figure imaginaire du Père Noël à redécouvrir.

 

Source : Croire.com