bande de jeunes_stockvault.net

Il y a eu le pré-Synode des jeunes, il y a une année. Puis, en octobre, le Synode lui-même. Et enfin, il y a eu le 25 mars 2019, l’exhortation apostolique du pape François « Christus Vivit ». Devant le Conseil pastoral cantonal, le mercredi 22 mai, Roberto de Col, responsable du département 15-25 ans, a décodé le monde des jeunes. « En analysant les témoignages entendus à Rome, on peut mieux comprendre ce qui touche les jeunes aujourd’hui : l’importance accordée à l’image et à la vidéo ; les sensations et les émotions come voie d’approche de la réalité ; la priorité donnée au concret et à la réalité par rapport à l’analyse théorique ; et les rapports d’amitié et d’appartenance aux groupes d’un même âge, parce qu’il y a un grand besoin de s’identifier. Tels sont les codes des jeunes », a-t-il dit en introduction. Pour lui, les influenceurs et les youtubeurs sont les maîtres de la jeunesse.

 

 

 

Les demandes de la jeunesse

« Ce que les jeunes demandent, c’est une Eglise plus actuelle et proche d’eux, plus ouverte, plus semblable à une famille. Le flux de la vie des jeunes passe complètement à côté de nos communautés. On constate aussi beaucoup de jeunes en souffrances, dans le monde, mais aussi chez nous : manque de travail, guerre, migrations, exclusions sociales, abus, pauvreté, angoisse par rapport à l’environnement et la nature. Il faut souligner, a poursuivi Roberto de Col, que le suicide est la première cause de décès chez les 15-25 ans. Enfin, il faut s’inspirer des disciples d’Emmaüs. Donc accorder de l’importance à l’art de l’écoute et de l’accompagnement ; s’inspirer de Jésus dans notre accompagnement – parce que dans cet épisode biblique, il pose les bonnes questions, il aide à faire cpa2-500x375mémoire ; et permettre, par le discernement, à un jeune de reprendre confiance avec que qu’il a déjà à l’intérieur de lui-même. »

 

La question centrale est : « Comment donner la possibilité aux jeunes de participer à la vie et à la mission de l’Eglise, en partant de leurs talents et de leurs charismes ? » Pour le responsable du département 15-25 ans, la réponse est simple : leur faire confiance, les écouter, leur faire de la place et leur confier des responsabilités.

 

 

 

« Christus Vivit »

De l’exhortation apostolique du pape François « Christus Vivit », Roberto de Col retient plusieurs enseignements adressés aux jeunes – et à chacun d’entre nous :

  • tu es concerné (plan de conversion pastorale) ;
  • il y a une issue possible (matin de Pâques) ;
  • on ne coupe pas les racines (les rêves des jeunes et les visions des anciens) ;
  • sois toi-même (« tous les hommes naissent comme des originaux et parfois meurent en photocopie ») ;
  • Dieu t’aime (Christ a donné sa vie), Dieu te sauve (Il vient te prendre où tu es), Dieu vit (Il vient te rencontrer).

 

Le but : transformer l’Eglise, le monde et l’avenir sous l’action de l’Esprit Saint. « Les jeunes plus l’Esprit Saint, c’est la nouvelle Pentecôte. »

 

 

 

Mois missionnaire extraordinaire

Le mois d’octobre 2019 a été décrété « Mois missionnaire extraordinaire » par le pape François, « afin, a-t-il écrit, de susciter une plus grande prise de conscience de la « missio ad gentes » (élan vers tous les peuples) et de reprendre avec un nouvel élan la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale ». Des projets missionnaires avec les jeunes seront mis sur pied. L’abbé Christophe Godel, vicaire épiscopal, a souligné dans sa conclusion que la première mission était celle du perron de l’église, en étant attentif aux personnes de passage ou solitaires.

 

Si l’une ou l’autre UP souhaite en savoir plus ou aimerait vivre une discussion sur ce sujet, Roberto de Col peut être contacté : roberto.decol@cath-vd.ch (078 633 59 84)

 

 

Olivier Schöpfer

 


Source : cath-vd.ch

 

Logo : stockvault