lacavereauxpartitionsyr6

Cet été, que tu sois en vacances, au travail ou ailleurs, tu t’accorderas évidemment des pauses musicales ! Pour ne pas passer plus de temps à choisir un titre qu’à l’écouter, le père Manuel Grandin, jésuite 100% mélomane, te propose quelques morceaux incontournables.

 

La musique est un don de Dieu. Une manière de lui parler mais aussi une manière pour Dieu de me rejoindre dans ma sensibilité, dans mon corps. « Tous mes chemins lui sont familiers » (Ps 138, 3). La musique, accompagnée de mots ou pas, permet souvent de nous rendre présent à ce qui nous habite (émotions, souvenirs et rêves) et elle favorise la relation aux autres, à soi-même et à Dieu. En cette fête de la musique, fête de saint Louis de Gonzague, patron de la jeunesse, et à la veille de cet été déjà chaud, laissons-nous surprendre par quelques musiques sacrées et profanes…

 


2 musiques pour celui ou celle qui se repose sur la plage : notre Dieu est un Dieu qui promet le repos. Pourquoi ne pas laisser mon âme se reposer en Dieu seul (Taizé) ou laisser se parler en moi ma part d’ombre et ma part de lumière grâce à Zaz ?


2 musiques pour celui ou celle qui randonne en montagne : notre Dieu est un Dieu des sommets. C’est l’occasion de le chercher sur le chemin avec le poète jésuite Didier Rimaud (musique de Jacques Berthier) et d’être attentif aux fleurs et à la nature avec Voulzy.


 
2 musiques pour celui ou celle qui part sur le chemin de Compostelle : notre Dieu est un Dieu de la marche. Il chemine avec nous. Je peux laisser monter moi une louange pour tous les pèlerins et les saints qui ont pris cette route avant moi (Litanie du Chemin-Neuf) et je me laisse surprendre par les surprises de la route et les chemins de traverse avec Cabrel.


 2 musiques pour celui ou celle qui retrouve ses amis / sa famille : notre Dieu est un Dieu de la relation. L’été est souvent propice aux retrouvailles. Alors je plonge dans le bonheur d’être ensemble (MEJ) et je réapprends à dire « je t’aime » en anglais avec Sara Bareilles.

 

2 musiques pour celui ou celle qui travaille / dans le métro : notre Dieu est dans le quotidien de nos tâches. Il est nécessaire d’apprendre à vivre avec plus (Cossiez) d’attention et de confiance les choses les plus humbles. Nous avons à retrouver une certaine légèreté avec Roussel.

 

2 musiques pour celui ou celle qui est dans les embouteillages : notre Dieu est un Dieu de la patience et du temps. Pas facile à accueillir à certains moments, il est donc temps de chanter « what a wonderful world » (avec Picpus) et de retrouver un peu de tendresse (Bourvil).

 

2 musiques pour celui ou celle qui est en camp scout ! Quelle joie de se retrouver en pleine nature : merci Seigneur (Que ma bouche chante ta louange) ! Quelle joie  de redécouvrir qu’il en faut peu pour être heureux (Disney).
Alors bel été à chacun, la musique dans la peau, Dieu dans nos rythmes et nos rencontres !


 
Père Manuel Grandin, sj

 

Source: Blog Jeunes Cathos