horloge

Ces dernières semaines ont été bien chargées. La retraite en silence d’août semble bien loin derrière, ainsi que les bonnes résolutions de prendre du temps pour soi et pour Dieu. Et voilà qu’au milieu d’une de ces semaines marathon, une collègue nous lit la parabole du grain qui pousse tout seul (Mc 4, 26-29) lors d’un temps de recueillement en début de séance. Un homme jette le grain en terre, puis qu’il dorme ou se lève, le grain pousse. Cela peut sonner comme une invitation à semer. Mais n’est-ce pas également un appel à la confiance, puisque ce grain pousse tout seul ?

 

Cet appel à la confiance auquel invite cette parabole me fait penser à un dessin humoristique, où l’on voit un évêque en visite pastorale. Celui-ci félicite le curé pour le bon travail qu’il a accompli avec l’Esprit Saint. Le curé s’empresse de répondre que c’est une bonne chose qu’il soit arrivé dans la paroisse, puisque le travail n’était pas si bien fait quand l’Esprit Saint était seul aux commandes. Au-delà du sourire que peut provoquer cette histoire, j’aime bien y voir une invitation à nous souvenir que nous ne sommes pas seul… une invitation à prendre le temps de la confiance en compagnie de l’Esprit !

 

Florence

 

(Billet dominical de l’Echo du Gros de Vaud et du Journal de Cossonay du 16.10.2015 )