spring-flowers-background

En marche, partie pour une demi-heure ou quelques heures, c’est bon pour le corps et c’est bon pour l’esprit. D’un pas vif, rapide comme s’il s’agissait d’un rendez-vous.

 

Un écureuil, quelques mésanges et le milan noir là-haut planant au-dessus des hommes, égaient la promenade. Mais s’il est question de rendez-vous, c’est plutôt avec soi-même…quelle route, quel chemin, quel sentier ? …Et puis soudain un branchement différent, une voie caillouteuse et brusquement des ronces et des herbes folles…De grandes enjambées et quelques efforts pour rattraper une trace sur cette terre nourricière…

 

Sortons de notre torpeur, osons confronter nos doutes et accordons-nous du temps. Même si pour cela, parfois,  nous traînons les pieds, nous buttons dans l’amas de branches et de feuilles mortes qui font mine de nous ralentir…

 

Nous suivons tous le chemin d’Emmaüs, un moment ou un autre de notre vie. Nous nous sentons parfois seul, mais le compagnon de voyage est là pour rallumer notre cœur, pour y faire Vive la Joie et laisser éclater l’Espérance. Oui vive, vaillante et joyeuse l’Espérance ! Comme les aumôniers de notre pastorale… Collègue ou Compagnon des jeunes, dans la rue comme dans les établissements, merci à vous d’apporter ce témoignage, cette énergie !

 

 

Marie-José