Madagascar ile

Reposant sur des valeurs telles que la coopération et la solidarité, des initiatives sociétales et ecclésiales vécues à Madagascar insufflent des espaces de liberté pour celles et ceux qui y participent. Immergez-vous le temps d’un voyage dans cette économie de la vie pour en témoigner. Contribuez à votre tour, en
tant qu’acteurs et actrices d’un monde plus juste et durable, à changer profondément notre vision du monde, notre système de valeurs et notre regard sur les autres dans la conscience de leur dignité et de notre interdépendance avec eux dans nos réalités locales et pastorales en Suisse.


Action de Carême, Missio et les délégué-e-s cantonaux à la mission universelle et à la solidarité internationale étudient un projet de voyage à Madagascar du 6 au 21 août 2018. Durant deux semaines, les participant-e-s s’immergeront dans le quotidien de partenaires de projets soutenus par Action de Carême qui s’engagent au niveau collectif pour le bien de la communauté au moyen de caisses d’épargne solidaire. L’échange et l’apprentissage mutuel seront au coeur de cette expérience de terrain. Les partenaires de Missio -qui sont les églises locales malgaches de confession catholique – témoigneront à leur tour de leur
approche de la solidarité au sein de la mission universelle. Des espaces de rencontre et de partage au sein de ces groupes ou entre participant-e-s seront aménagés pour penser la dimension intérieure du changement dont témoignent ces initiatives vis-à-vis de notre propre style de vie et de nos valeurs.

 

 

 

Objectifs du voyage

  • Rejoindre les Malgaches dans ce qu’ils vivent et expérimentent, au quotidien et dans leur foi, d’une économie sociale et solidaire, respectueuse de l’environnement, et basée sur des valeurs de coopération et de responsabilité.
  • Changer sa vision de l’aide au développement – où le Nord aide le Sud – pour une vision porteuse d’espoir où des formes d’économie et de vivre ensemble au Sud comme au Nord soient locales et durables.
  • Cheminer intérieurement au contact du peuple malgache et des participant-e-s pour s’impliquer par la suite en Suisse dans des initiatives de changement, ainsi qu’au travers des campagnes d’Action de Carême et de Missio. Pour la vie en abondance pour toutes et tous.
  • S’engager à appuyer le travail de sensibilisation des délégué-e-s à la mission universelle et à la solidarité internationale dans leur domaine par des actions concrètes.

 

 

Public cible

Si vous êtes la personne en charge de la solidarité internationale dans votre unité pastorale, ou souhaitez porter cette préoccupation au sein de votre communauté pastorale, cette offre peut vous intéresser ! Ce voyage s’adresse à :

  • Tout adulte ou jeune adulte désirant être un relai, une antenne de la solidarité internationale au sein de son unité pastorale, de sa communauté ou de son groupe de jeunes.
  • Responsables de la solidarité internationale au niveau de l’unité pastorale ou de sa région.
  • Membre d’une paroisse qui s’engage pour la solidarité avec le Sud et qui désire élargir son horizon et toucher du doigt la réalité d’un terrain spécifique.

La grandeur du groupe sera limitée à une quinzaine de personnes. Le voyage aura lieu à partir d’un nombre minimum de 8 participant-e-s inscrits. Si le nombre d’inscriptions devait être supérieur, la date de réception de l’inscription et la disposition géographiques de ou des intéressé-e-s dans les diocèses romands seront déterminantes pour la participation. Une lettre de motivation est demandée en complément de l’inscription.

 

 

Durée et déroulement

Le voyage aura lieu du lundi 6 août au mardi 21 août 2018, soit 16 jours au total y compris les déplacements de Genève à Antananarivo et retour (dates provisoires, en attente de confirmation des vols).
Les régions visitées sont celles de Mahajanga au nord-ouest, d’Itasy dans les Hautes Terres et celle de la capitale, Antananarivo.

 

 

 

Activités et contenus

« Tsinjo Aina – Protéger la vie », c’est ainsi que se nomme le programme d’Action de Carême à Madagascar. Il s’agit de projets centrés sur l’édification de groupements d’épargne commune gérés de manière autonome. Les petits paysans mais aussi les travailleurs, artisans, employés de maison – habituellement dépendants des usuriers – s’unissent pour constituer des groupes d’épargne solidaires. Les cotisations des membres et les actions communautaires permettent la création de véritables caisses communes dont il est possible d’emprunter en cas d’urgence et sans taux d’intérêt. En cas de pénurie de
produits alimentaires, de maladie ou dès qu’il est temps de scolariser les enfants, les personnes qui sont dans le besoin ont la possibilité d’effectuer un petit emprunt qu’ils restitueront plus tard à la caisse commune. Cela leur évite de devoir aller emprunter de l’argent à l’usurier local, lequel encaisse un pourcentage d’intérêts pouvant varier entre 100 et 300 pour cent. Leur terre est souvent mise en caution
pour le crédit et perdue en cas de non remboursement. Le groupe d’épargne permet aux membres de se libérer, dans les deux à trois ans, de l’endettement chronique qui les oppresse.

 

L’union de plusieurs de ces groupes en réseaux permet également la réalisation de projets de plus grande envergure : réparation de pistes et de ponts, construction de petites écoles ou installation de fontaines à eau. Fin 2016 on comptait quelque 15’600 groupes d’épargne avec plus de 230’000 membres qui travaillent et investissent toutes leurs forces dans le but d’améliorer leur sécurité alimentaire et leurs conditions de vie. Action de Carême s’occupe uniquement de former, de conseiller et d’encadrer les groupes d’épargne et les réseaux de groupes d’épargne qui se sont créés.

 

 

 

Coûts

Les coûts à la charge des participant-e-s se montent à CHF 2’000.- incluant le vol en classe économique, les transports à travers le pays, tous les repas, l’hébergement dans des hôtels de classe moyenne (sous réserve des modifications habituelles telles que changement d’horaires, taux de change, etc.). Le coût effectif du voyage s’élève en réalité à CHF 3’300.- par personne, d’où l’importance de la motivation des  participant-e-s et de leur engagement dans ce projet.

En outre, Action de Carême et Missio prennent également en charge les frais liés à la
conception et au suivi du voyage comme projet de formation. Elles financent aussi les trois
moments de préparation et la demi-journée d’évaluation. Une contribution extraordinaire du Conseil missionnaire catholique suisse est prévue pour le financement d’un projet porté par les délégué-e-s à la mission universelle et à la solidarité internationale de Suisse romande. Ce montant est donc octroyé pour ce projet de voyage.

 

 

Information et inscription

Chaque participant-e est invité-e à rédiger une lettre de motivation à l’intention d’Action de Carême et de  Missio qui témoignerait de son engagement pour la thématique de la mission universelle et de la solidarité internationale. La personne est amenée à penser également l’implication qu’elle pense offrir à son retour de voyage pour témoigner du travail réalisé sur place par Action de Carême et Missio auprès de leurs partenaires malgaches.

 


Les inscriptions sont prises jusqu’à fin novembre 2017 auprès de :

Action de Carême

Dorothée Thévenaz Gygax
Av. du Grammont 7, 1007 Lausanne
021 617 88 93
thevenaz@fastenopfer.ch
www.actiondecareme.ch

 


Missio

Sylvie Roman
Route de la Vignettaz 48
1700 Fribourg
026 425 55 80
sylvie.roman@missio.ch
www.missio.ch

 

VoyageMadagascarProjet2018-Version6